Programme de khôlle d’ESH de la semaine du 11 mars 2019

Le format de khôlle reste le même que celui de la précédente. Vous préparez à la maison le document ppt sur lequel s’appuiera votre présentation à l’oral. Les consignes sont les mêmes que la dernière fois, si vous ne vous en souvenez pas merci de consulter le billet du 24 janvier. Pensez notamment à venir avec une clé USB contenant votre présentation dans un format pdf.

Je vous donne le choix entre deux sujets. Un sujet plus typé HEC-ESSEC-ESCP (en l’occurence, le même que la semaine précédente – qui est celui tombé à l’écrit d’HEC en 2018 – et un autre plus typé Ecricome :

SUJET TYPE HEC-ESSEC-ESCP

En vous plaçant dans une perspective historique (depuis le XIXème siècle), vous répondrez à la question suivante : Peut-on affirmer comme Paul Michael Romer en 1986 que “Les taux de croissance semblent être croissants non seulement en fonction du temps mais aussi en fonction du degré de développement ?”. (Ecrit HEC 2018)

SUJET TYPE ECRICOME

Les ouvriers après la classe ouvrière

Publicités

Eléments de correction khôlle : « Peut-on considérer que les TIC constituent l’électricité du 21ème siècle ? »

Ce sujet fait explicitement référence au débat entre les économistes techno-optimistes (Aghion, McAfee & Brynjolfsson, Romer, etc.) et les économistes techno-pessimistes comme Artus et surtout Robert Gordon.

Je ne vais pas vous proposer de correction ultra-détaillée mais un plan en trois parties qui me semble fonctionner. Vous trouverez également après la proposition de plan, les fichiers de présentation utilisés

PLAN PROPOSE

1 – Comme l’électricité, les TIC semblent être une technologie à portée générale à même de révolutionner l’économie

A – Les TIC, à l’instar de l’électricité sont une TPG

B – Le deuxième âge de la machine : le potentiel révolutionnaire des TIC est au moins aussi important que celui de l’électricité

2 – Le potentiel révolutionnaire des TIC pose question

A – Le constat statistique : la vague des TIC est beaucoup moins longue et moins intense que celle de l’électricité

B – Les TIC : un fruit beaucoup moins juteux que l’électricité

3 – L’électricité : « the one big wave » or « the first big wave »

A – Les gains de productivité permis par les TIC sont mal mesurés par la comptabilité nationale et prennent du temps à se traduire concrètement dans les économies

B – Si les statistiques de la productivité sont mauvaises, ce n’est pas parce que les TIC ne sont pas comparables à l’électricité mais parce que les conditions institutionnelles pour rendre effectifs leurs avantages ne sont pas réunis : la question de la régulation des entreprises super-star (les GAFAM)

Le fichier PPT de Lisa : Kholle TIC-Lisa

Le fichier PPT de Miriam : ESH15-miriam

Le fichier PPT de Raphaël : Diapo-Colle ESH (Electricité vs NTIC)-Raphaël