Quoi de mieux pour capter le régulateur que d’embaucher d’anciens membres des commissions de régulation ?

Le Monde.fr avec AFP | 05.05.2016 à 05h09 • Mis à jour le 05.05.2016 à 07h31

L’ex-commissaire européenne Neelie Kroes ainsi qu’une série de personnalités politiques et économiques de plusieurs continents ont rejoint le « comité de conseil en politique publique » d’Uber.

Le controversé service américain de réservation mobile de voitures avec chauffeur a annoncé mercredi 4 mai sur son blog officiel avoir organisé cette semaine la première réunion de cette instance. Appelée à siéger deux fois par an, elle doit conseiller l’entreprise sur des questions de régulation ou encore d’image.

La liste de ses huit membres comprend notamment l’ancien secrétaire américain aux transports Ray LaHood, l’ex-président de l’autorité de la concurrence australienne Allan Fels, un ex-premier ministre péruvien, Roberto Danino, ou encore la princesse saoudienne Reema Bint Bandar Al Saud. Y figure donc également Neelie Kroes, qui avait été chargée successivement à la Commission européenne des questions de concurrence, puis des nouvelles technologies. Elle avait notamment apporté son soutien à Uber en 2014 quand la justice belge avait ordonné à la société de cesser ses activités de covoiturage entre particuliers (UberPop) à Bruxelles.

En savoir plus sur http://www.lemonde.fr/entreprises/article/2016/05/05/uber-se-dote-d-un-comite-de-conseil-en-politique-publique_4914020_1656994.html#AeVevE8gAZkAyMIq.99

Publicités