Sans vouloir discuter des propositions de l’auteur, la présentation qu’il fait du fonctionnement du CICE est très claire.

http://www.atlantico.fr/decryptage/rapport-senat-cice-comment-bonne-idee-economique-ete-videe-sens-gouvernement-incapable-construire-dispositif-adapte-aux-2769489.html

Deux remarques :

  • on parle bcp ces derniers jours du rapport de l’IGAS sur les 35h.  Ce rapport évalue les créations d’emplois liées au passage aux 35h à environ 350 000. Cette estimation n’a rien de nouveau, depuis plusieurs années c’est en gros ce que les estimations « optimistes » trouvent, et depuis des années, ce chiffre est débattu car jugé trop élevé (cf Cahuc et Zylberberg). Ce débat montre qu’il y a un vrai problème d’évaluation des politiques publiques en France.
  • le rapport sur le CICE évalue à 160 000 le nombre d’emplois créé: c’est donc moitié moins que la version « optimiste » des 35h mais ce n’est pas négligeable.
  • l’évaluation de ces politiques de l’emploi ne peut s’arrêter au nombre d’emplois créés pour plusieurs raisons: ces politiques ont un coût financier (chaque emploi créé coûte très cher à la collectivité) et génèrent des effets de seuils qui modifient les comportements sur le marché du travail.
  • enfin, il ne faut pas oublier que le création d’emplois ne signifie pas la baisse du chômage (il suffit que les emplois détruits progressent plus vite que les emplois créés).
Publicités