Un article intéressant (co-écrit par Sébastien Jean que vous connaissez déjà) sur le statut de la Chine à l’OMC:

  • il revient sur le fait qu’il est beaucoup plus facile de démontrer que les non economy market pratiquent du dumping ou des subventions que des économies de marchés ; le passage de la Chine au statut d’économie de marché rendrait donc l’utilisation de l’article 6 par les autres pays beaucoup plus difficile à son égard, ce qui, de fait, faciliterait les exportations chinoises ;
  • il évalue à 10% les exportations chinoises actuellement soumise à des mesures de protection mise en oeuvre par des PDEM dans le cadre de l’article 6;
  • il montre comment l’OMC régule les pratiques commerciales des pays : l’OMC prône le libre-échange mais accepte que les pays se protègent de pratiques jugées déloyales. actuellement (cf le sujet du Test n°1);
  • il renvoie à une problématique plus large abordée ce matin en cours avec un extrait de J.Mistral « le yuan est devenu le nouveau Checkpoint Charlie »: aujourd’hui, la première puissance commerciale mondiale est une économie interventionniste (le Chine) dans un système de régulation commerciale qui défend le libre-échange et le marché; si la Chine devient demain une économie de marché, l’OMC sera devant un nouvel enjeu: comment renforcer la régulation des pratiques déloyales provenant de pays à économie de marché ? Je cite le document :
    « alors que le système commercial multilatéral repose sur le principe d’une compétition juste et non faussée entre économies de marché, le premier exportateur de biens est désormais un pays communiste dans lequel, malgré le remarquable processus de transition en cours, l’État joue toujours un rôle central, bien au-delà de ce que connaissent les économies de marché.« 
  • Cette situation existe déjà aujourd’hui (pensons au cas des subventions européennes pour Airbus sanctionnées par l’OMC après une plainte des Etats-Unis), mais elle concerne essentiellement des économies où l’Etat est nettement moins interventionniste qu’en Chine.
  • le rapport du CEPII à télécharger ici : let370
Publicités