Il est toujours difficile de prévoir les résultats d’une politique publique, mais Dani Rodrik revient sur la réforme proposée par Macron et montre qu’il ne faut certainement pas en attendre un effet massif. La question de l’emploi et du chômage structurel en France ne se réduit pas à celle des désincitations liées au CDI. Rodrik rappelle ainsi que l’Allemagne et les Pays-Bas ont, eux aussi, une « protection du travail » importante et que, malgré tout, leur économie est compétitive et dégage des excédents commerciaux; ce qui n’est pas le cas de la France. Dommage que Rodrik n’ait pas clairement énoncé le problème français: une économie coincée sur le bas et milieu de gamme et qui n’est pas capable d’investir suffisamment pour « monter » en gamme.

L’article de Rodrik, ici:

https://www.project-syndicate.org/commentary/macron-labor-reform-france-growth-by-dani-rodrik-2017-09/french

Publicités