Plusieurs sujets de révision tournent autour de la question d’un chemin unique vers le développement. Nous avons vu que pour Rostow c’est explicitement le cas. Concernant le « consensus de Washington », je pense ne pas avoir été assez clair en cours.

Dans le consensus de Washington, l’idée du chemin unique est implicite : depuis les années 1970/1980, les pays développés ont libéralisé leurs marchés, ont fait reculer l’interventionnisme public, ont supprimé les politiques industrielles verticales, ont laissé circuler les capitaux. Ils ont des politiques macroéconomiques qui visent la stabilité : inflation basse, contrôle du déficit public. Et, ils sont insérés depuis des décennies dans le commerce international.

Pour se développer, il faut donc que les pays en développement « ressemblent » aux pays développés en suivant les mêmes politiques (Recul intervention éco de l’Etat + ouverture internationale + politique macroéco de stabilisation). C’est l’objectif des Politiques d’ajustement structurel.

La seule spécificité que le consensus de Washington accorde au PVD : adopter un régime de change fixe et dévaluer la monnaie pour stimuler les exportations. Ceci dit, à y regarder de plus près, le régime de change fixe est aussi utilisé par les pays européens développés (avec le SME à partir de la fin des années 1970 jusqu’au passage à l’euro). l’adoption d’une monnaie unique correspond à un régime de change fixe dur).

Publicités