Ce sujet fait explicitement référence au débat entre les économistes techno-optimistes (Aghion, McAfee & Brynjolfsson, Romer, etc.) et les économistes techno-pessimistes comme Artus et surtout Robert Gordon.

Je ne vais pas vous proposer de correction ultra-détaillée mais un plan en trois parties qui me semble fonctionner. Vous trouverez également après la proposition de plan, les fichiers de présentation utilisés

PLAN PROPOSE

1 – Comme l’électricité, les TIC semblent être une technologie à portée générale à même de révolutionner l’économie

A – Les TIC, à l’instar de l’électricité sont une TPG

B – Le deuxième âge de la machine : le potentiel révolutionnaire des TIC est au moins aussi important que celui de l’électricité

2 – Le potentiel révolutionnaire des TIC pose question

A – Le constat statistique : la vague des TIC est beaucoup moins longue et moins intense que celle de l’électricité

B – Les TIC : un fruit beaucoup moins juteux que l’électricité

3 – L’électricité : « the one big wave » or « the first big wave »

A – Les gains de productivité permis par les TIC sont mal mesurés par la comptabilité nationale et prennent du temps à se traduire concrètement dans les économies

B – Si les statistiques de la productivité sont mauvaises, ce n’est pas parce que les TIC ne sont pas comparables à l’électricité mais parce que les conditions institutionnelles pour rendre effectifs leurs avantages ne sont pas réunis : la question de la régulation des entreprises super-star (les GAFAM)

Le fichier PPT de Lisa : Kholle TIC-Lisa

Le fichier PPT de Miriam : ESH15-miriam

Le fichier PPT de Raphaël : Diapo-Colle ESH (Electricité vs NTIC)-Raphaël

 

 

 

Publicités